Fictions d’Asile – création automne 2022

Au nom du peuple français

Texte et mise en scène : Pierre-Marie Baudoin / DramaturgieMorgane Lory

Jeu : Astrid Bayiha, Heza Botto, Riad Gahmi, Frédéric Gustaedt, Tarik Kariouh, Khadija Kouyaté, Céline Laugier, Medenou Mexianu

Lumière : Jennifer Montesantos / Musique – Son : Fabio Meschini / Costumes Claire Fayel / Conseil à la scénographie:Shehrazad Dermé

Administration – Diffusion François Nouel / Conseil presse Isabelle Muraour – Zef

Soutiens : Projet soutenu par le ministère de la Culture – Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National. Texte lauréat de l’Aide nationale à la création de textes dramatiques- ARTCENA. Avec l’aide à la résidence du Théâtre Paris Villette, de Lilas en Scène et de La Filière / CFPTS.

Partenaires, lieux de diffusion et de résidence : Théâtre 13, Lilas en scène, La Filière-CFPTS, l’Etoile du Nord, Théâtre Paris Villette.

L’objet

 

Ce spectacle aura pour cadre l’aspect juridique de la crise de l’accueil des migrants. Après une enquête de terrain menée à la CNDA (Cour Nationale du Droit d’Asile) et débutée en novembre 2019, nous avons mis au jour ce qui se joue dans cette institution et comment sont élaborées et traitées les demandes d’asile des migrant.e.s.

Sous l’impulsion d’un observateur qui n’est autre que l’auteur de ce texte, une double enquête se met en place. La première fait état de son rapport d’étonnement face à l’institution qui s’occupe d’accueillir les demandeurs d’asile et révèle les rôles des différents protagonistes au travers d’entretiens menés avec juges, avocats, rapporteurs et requérants. La deuxième porte sur les modalités théâtrales de mise en récit, en jeu puis en scène de ce que l’observateur a pu récolter sur le terrain et des problématiques que cela génère.

Après avoir suivi une vingtaine d’affaires, j’ai isolé cinq cas significatifs qui par leur singularité, la géopolitique des enjeux qu’ils drainent et la dramaturgie qu’ils déploient, dressent selon moi une cartographie vaste et sensible des enjeux de la demande d’asile. En prenant comme mètre-étalon le temps d’une audience et comme lieu, la disposition des corps dans la salle des débats, nous traversons ces cas en faisant émerger successivement les paroles des différents protagonistes de la demande d’asile (requérants, interprètes, juges, assesseurs, rapporteurs, avocats) sous le regard du personnage de l’observateur. 

© Matthieu Ponchel